Le Conseil constitutionnel a rejeté vendredi l’un des derniers recours déposés par Nicolas Sarkozy contre ses poursuites dans l’affaire Bygmalion, une décision qui rend son procès quasi-inéluctable.