INTERVIEW – Professeur des universités à Sciences Po, Dominique Reynié regrette que, de nos jours, «la suspicion vaut accusation». «La vérité des faits n’a plus aucune importance», ajoute-t-il.